« Le Murmure des plantes 2.0 » est un ensemble sculptural interactif, alliant art plastique et art numérique.

Icon Dossier de présentation (737.2 KB)

Cette installations’adapte et transcende son environnement naturel pour faire jaillir des fleurs de l'acier. Utilisant la matière ferreuse pour trouver une nouvelle forme, tel un parasite : « Organisme animal ou végétal qui se nourrit strictement aux dépens d'un organisme hôte d'une espèce différente, de façon permanente ou pendant une phase de son cycle vital ».


Mutation de l'espace. Fleurs d'usine. Battement, grincement.


Les fleurs réagissent à notre présence. Elle s’éveille au moindre de nos mouvements par un langage parasite : « Perturbation ou bruit électromagnétique qui trouble le fonctionnement d'un appareil ou superpose un bruit à un signal utile ». Un système d’autodéfense contre un ennemi potentiel.

Lorsque les spectateurs approchent, elles se mettent à dysfonctionner, le considèrent comme un danger, un parasite : « organisme vivant qui vit aux dépens d'un autre ; personne qui vit dans l'oisiveté, aux dépens d'autrui ou de la société ».